banner banner mobile

Florence Parly, Ministre des Armées

C’est un grand honneur de participer, à vos côtés, à la 15ème université d’été de la Défense, évènement phare de la rentrée pour toute la communauté de défense.
 
La situation à laquelle la France, l’Europe et, plus généralement, tous les pays amis de la liberté sont confrontés est grave. Nous avons été frappés à de multiples reprises par des actes terroristes, et cette menace est aujourd’hui permanente. La situation internationale est particulièrement instable et préoccupante. Face à cette situation, les armées, mais aussi l’ensemble des femmes et hommes du Ministère, sont pleinement engagés pour protéger la France et les français. Je souhaite saluer leur courage et leur dévouement exceptionnels.
 
Dans ce contexte, l’université d’été de la défense est l’occasion, de prendre le temps de la réflexion. Elle est aussi le temps de la démonstration de nos aptitudes humaines, techniques, et industrielles. Elle est, enfin, et surtout peut-être, le temps de la cohésion et des échanges entre tous les acteurs de la communauté de défense. Ces temps sont précieux et je remercie chaleureusement les organisateurs et l’ensemble des partenaires qui ont permis l’organisation de cette 15 ième université d’été. Le Ministère des armées a, encore davantage cette année, pris toute sa place dans cet évènement, en mettant en valeur l’excellence de ses personnels civils et militaires et la qualité de ses matériels, qui placent nos armées au premier rang mondial. Je souhaite également remercier tout particulièrement les parlementaires qui honorent cette université d’été de leur présence.
 
 « 5 ans pour la défense : menaces, ambitions, moyens » tel est le thème choisi cette année pour nos réflexions. Elles viendront nourrir le débat sur la politique de défense en ce moment clé du début du quinquennat où nous conduisons une revue stratégique et préparons une nouvelle loi de programmation militaire.
 
Le Ministère des armées a pour première mission d’assurer la protection de la France et des Français, et de défendre partout nos intérêts. Pour cela, les armées doivent disposer de moyens humains et matériels à la hauteur des menaces et de leur engagement. C’est pourquoi je me battrai pour l’indispensable montée en puissance de l’effort de défense. L’approfondissement de la coopération européenne constitue également une priorité, le contexte nous offrant l’opportunité de franchir une étape décisive en la matière. Nous devons en outre améliorer la condition des hommes et des femmes qui œuvrent à la défense de la France et dont le dévouement est exemplaire. Je souhaite également moderniser le Ministère des armées et l’inscrire pleinement dans la révolution numérique. Enfin, il est nécessaire de renforcer le lien entre les armées et la nation.
 
Sur tous ces sujets, je ne doute pas que les échanges intenses de ces deux journées apporteront une contribution déterminante. La mobilisation de tous, militaires et civils, élus, industriels, experts, journalistes est en effet essentielle pour réussir les défis. L’université d’été de Toulon nous en offre une fois de plus l’occasion et c’est pourquoi je me réjouis de vous y retrouver.