banner banner mobile

Renaud Muselier, Président de la région Provence-Alples-Côte d'Azur et Député européen

Chers universitaires, très chers amis,
 
Les 15e Universités d’été de la défense seront accueillies dans quelques semaines par la ville de Toulon, haut lieu de l’histoire navale et militaire française. La Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur est fière d’être partenaire de cet événement. À l’heure où les défis se multiplient pour notre pays dans les domaines de la sécurité et de la défense, il me semble naturel de soutenir cette instance de débat et de travail entre responsables opérationnels, décideurs étatiques et acteurs industriels. Je suis particulièrement sensible au fait que les Universités d’été de la défense sont, depuis leur origine en 2002, le seul forum où se rencontrent les représentants de l’ensemble des commissions parlementaires de défense des pays européens. Cette ouverture est la marque du dialogue et de la convergence des intérêts entre partenaires confrontés aux mêmes menaces.

Les relations entre notre région et les forces armées sont marquées par un très riche héritage, extrêmement enraciné notamment dans le VAR, premier département militaire de France. Un héritage qui se vit et se décline au présent : Provence-Alpes-Côte d'Azur est aujourd’hui l'une des premières régions d'implantation militaire de la Nation. Toulon est le port d’attache du porte-avion nucléaire et des six sous-marins nucléaires d’attaque français. Le plus grand camp d’entraînement d’Europe est à Canjuers. La base aérienne d’Istres est l’une des plus emblématiques de notre armée de l’air. Quant à l’armée de terre, ses unités opérationnelles, du 21ème RIMa de Fréjus au 54ème RA de Hyères, mais aussi ses unités de formation comme l’École d’Infanterie de Draguignan (EI) ou celle de l’École d’Aviation Légère de l’Armée de Terre (EALAT) au Cannet-des-Maures, montrent également la diversité de la culture de défense qui distingue notre région.

Avec plus de 5 milliards d’euros de revenus liés aux activités de défense, Provence-Alpes-Côte d'Azur accueille par ailleurs près de 17% des activités nationales de la Base industrielle et technologique de défense. Les grands systémiers comme Naval group, Dassault Aviation ou Airbus Helicopter participent de ce dynamisme, tout comme les entreprises de taille intermédiaire comme CNIM ou ECA. Ce tissu industriel, qui plonge ses racines dans le soutien aux unités opérationnelles, est aussi composé de PME "duales". Je suis fier de souligner que la Région va intensifier ses efforts en leur faveur, de manière à leur permettre de mieux s'insérer dans cet écosystème, notamment en permettant à un certain nombre d'entre elles de participer activement aux UED 2017 à Toulon.

Les entreprises de la défense sont nos emplois, nos compétences, notre capacité d’innovation, notre avenir. Leur assurer un cadre favorable fait partie de mes priorités. C’est pourquoi la Défense tient aujourd’hui une place majeure dans notre stratégie de développement économique puisque identifiée dans le cadre de nos filières stratégique ou nous souhaitons concentrer nos forces mais   également au travers des Opérations d’intérêt régional (OIR), notre nouvelle politique industrielle d’investissement en faveur des projets structurants et des territoires qui les portent. Cette stratégie est essentielle pour notre région. Je la soutiendrai de toutes mes forces.