banner banner mobile

Modernisation de la dissuasion nucléaire et synergie avec la défense conventionnelle : un exemple chez Roxel

Roxel, leader européen de la propulsion tactique, est également engagé dans le développement et la fourniture de certains équipements à destination des deux composantes de la dissuasion. Ces programmes permettent à Roxel de proposer des solutions innovantes tant sur le plan des performances que sur le plan des procédés industriels. De plus, compte tenu du niveau d’exigences requis par ces programmes, cela permet aussi à Roxel d’entretenir des compétences notamment dans le domaine des protections thermiques et de la simulation.

Innovation et maintien de compétences

Pour la composante aéroportée, Roxel est responsable du chargement de l’accélérateur intégré qui doit permettre au missile d’avoir une vitesse suffisante pour le bon fonctionnement du statoréacteur. Le propergol nécessaire pour cette application représente le meilleur du savoir-faire Roxel. Si, malheureusement, il n’a pas été possible d’embarquer une nouvelle génération de propergols pour le renouvèlement mi-vie du programme, cela a permis d’orienter les études matériaux énergétiques pour répondre aux futurs besoins de l’ensemble de la propulsion tactique. Pour ce qui concerne les procédés de réalisation,  Roxel a testé un nouveau moyen de malaxage par résonance acoustique pour réaliser un petit bloc d’allumage de ce moteur. Cette technologie prometteuse est amenée à se développer pour d’autres moteurs à usage tactique et Roxel bénéficie aujourd’hui du soutien de la DGA au travers d’un programme d’études amont. Enfin, sur le plan des compétences, les travaux sur la composante aéroportée sollicitent largement les équipes matériaux et modélisation par le niveau des exigences de justification des choix techniques et des définitions dans un environnement très sévère. Cela permettra à Roxel de proposer des matériaux de protection thermique validés ou de développer des codes de calcul qui bénéficieront à tout ou partie des moteurs de la propulsion tactique.

Maintien de la compétitivité de l’outil industriel

A l’autre bout du spectre technologique, Roxel est présent sur la composante balistique tirée de sous-marins par ses moyens uniques en France de réalisation de propergols très anciens de type double base. Cette famille de propergols a la particularité d’être sans fumée dans le domaine visible et sans chlore (intéressant pour la propulsion tactique pour les applications antichars ou pour les roquettes air-sol). De plus, la température de combustion sensiblement plus faible que celle les propergols composites classiques (à base de perchlorate d’ammonium et de polybutadiène) ainsi que la composition des gaz de combustion de ce type de propergol présentent un intérêt en propulsion. Le besoin de maintenir cette technologie pour la première composante sur un horizon assez lointain oblige Roxel à réfléchir à ses moyens de production et à leur pérennité.

Dans ce contexte, Roxel a proposé à la DGA de revoir le procédé de réalisation en traitant les problématiques environnementale et poste de travail. Outre ces aspects, les objectifs sont, pour Roxel, de gagner en compétitivité dans le segment des roquettes air-sol (dernier fabricant européen de chargements) et, pour la Défense, de limiter les risques de pertes de compétences grâce à un outil industriel rénové et performant.

La modernisation de la dissuasion nucléaire, un atout pour Roxel et la BITD

La dissuasion, par ses exigences de performances, est un vecteur d’innovation tant sur les plans technologique que procédés. C’est également une école de rigueur sur les aspects de la justification des choix techniques. Pour Roxel, cela se traduit par une synergie importante avec son cœur de métier, la propulsion tactique. Si la dissuasion permet l’innovation, la propulsion tactique en permet une utilisation plus large au profit des autres programmes missiles.  La BITD s’en trouve ainsi renforcée.